Action majeure au quartier mineur

On s’était croisé à l’occasion d’un stage Foot Citoyen, à Bures-sur-Yvette. Entre les ateliers en salle et ceux du terrain, une idée d’intervention Foot Citoyen à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis avait germé dans les têtes de Delphine et Déborah, éducatrices à la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Forts du soutien de Jean-Pierre Malczon, chargé d’éducation et de sport en Service Pénitentiaire, détaché auprès de la PJJ, nous avons pu alors donner corps et esprit à ce projet.

Et, du 19 au 21 décembre 2017, Foot Citoyen est intervenu au quartier pour mineurs de Fleury-Mérogis (le plus grand centre de détention pour mineurs d’Europe, avec 100 jeunes incarcérés actuellement).

Chaque matin, 12 jeunes répartis en deux groupes de six ont alors échangé avec nos intervenants et développé leur réflexion, via le media football, autour de thématiques telles que les sens et valeurs du sport, le rapport à l’autorité et à la Loi, la confiance et la solidarité, le jouer et le vivre ensemble ou encore le racisme et les discriminations…

Au fil de mots prononcés et écrits sur des post-it le premier matin, sont ainsi apparus le projet de jeu et projet de vie qui allaient servir de cadre à cette action pendant trois jours : « Respect », « Famille », « Honneur », « Collectif », « Passes », « Efforts »… Des notions fortes que ces jeunes se sont appropriées et ont appliquées sur le terrain, les après-midi, au cours d’ateliers football et de mises en situation. L’enthousiasme, l’envie, la passion, la sincérité et le respect de tous pour chacun ont rythmé nos exercices et matchs.

Pas un écart, pas un mot n’est venu contrecarrer cette action. Pas un n’a contesté, même quand nos décisions prêtaient volontairement à discussion, pas un n’a simulé, multipliant sans fin les courses et les efforts, malgré la pluie, parfois, des conditions pas toujours faciles et le manque d’activité physique. Ils sont allés, tous, au bout d’eux-mêmes, généreux, ils se sont livrés et nous ont donné leur confiance et leurs sourires…

Des applaudissements ont retenti au dernier coup de sifflet… Nous nous joignons à ceux-ci pour vous dire à tous, mineurs et encadrants, merci et bravo.

Ces quelques mots qui suivent, recueillis auprès des jeunes par leurs éducatrices à l’issue de ces trois jours, traduisent encore mieux- notamment à travers le mot plaisir qui revient dans chaque propos – la réussite et l’impact éducatif de cette action riche des valeurs humaines de Foot Citoyen.

A. : « L’activité de foot a été super. J’ai aimé parce qu’on a fait des entraînements et des matchs et on a appris des lois sur le foot. Et Merci à vous. »

D. : « J’ai adoré faire cette activité avec vous, j’ai pris du plaisir, ça m’a permis de pratiquer ma passion et si c’était à refaire je le referais avec plaisir. »

H. : « Les matchs que nous avons faits m’ont fait très plaisir. J’ai pu respirer, comme je suis fumeur ça m’a décrassé les poumons, et vu que j’ai pris du plaisir à jouer je suis content. Merci bien. »

L. : « J’ai vraiment bien aimé ce stage. Pendant les séances du matin, on parlait football, et comme pour moi c’est une passion, ce fut vraiment agréable. L’après-midi pendant la pratique, j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer. »

C. : « L’activité Foot Citoyen, c’était plutôt cool, j’ai appris des choses que je ne savais pas. Le matin on a eu de bons débats. A refaire. »

Y. : « J’ai trouvé le stage bien, ça nous a fait passer la semaine en bombe et en plus on s’est bien amusés. Les entraîneurs font bien leur boulot et ils sont courageux de venir à la prison pour nous. Bref j’ai bien aimé jouer, je me suis éclaté et j’ai sorti ma tête de la pénitentiaire, mais je suis vite revenu à la réalité… »