Foot Citoyen, fin du match

Le 30 octobre dernier, le marteau du tribunal de Marseille a retenti et sonné le glas de nos derniers espoirs. Après 15 années de vie, de combats, d’actions, l’association Foot Citoyen doit cesser son activité, placée en liquidation judiciaire.

Chaque instant, nous avons cherché des solutions, nous nous sommes battus pour trouver une issue favorable et honorer nos engagements jusqu’au bout de cette année 2018. Malheureusement, les solutions et perspectives proposées ne remplissaient pas les garanties établies par nos administrateurs judiciaires.

Alors, le cœur lourd, nous devons nous arrêter !

Au cours de ces 15 années, nous avons lutté et mené un grand nombre d’actions pour un monde plus juste, plus éducatif, au service du football, mais surtout de la société.

Nous arrêtons donc aujourd’hui, faute de moyens. Pourtant, ce combat n’a jamais été aussi important à réaliser face à une société en souffrance et de plus en plus en manque de valeurs humaines.

À l’aide de magazines, d’émissions télé, d’actions terrain, nous avons œuvré afin d’apporter confiance, bienveillance à bon nombre de jeunes qui en manquent cruellement. Nous avons agi pour remobiliser, élargir les horizons de certains, éveiller des consciences pour montrer que la mission première d’un entraîneur, un éducateur, un dirigeant, un adulte encadrant des jeunes est de penser avant tout à la construction de l’enfant.

Quand nous nous sommes lancés, en 2003, la page était blanche. Au fil des années, nous lui avons donné des couleurs et un contenu inspirant pour certains et qui, nous l’espérons, vont le faire fructifier.

Ainsi, nous avons offert une chambre d’écho essentielle à de nombreux clubs lancés sur ce chemin de l’éducation par le football pour leur permettre de rendre pérenne certaines de leurs initiatives, grâce notamment aux 29 numéros de Foot Citoyen Magazine

Nous avons initié un mouvement éducatif via le media football, vrai et novateur, innovant et profond, humain et épanouissant, que l’on retrouve dans cette vidéo réalisée lors de la journée internationale des droits de l’enfant.

Nous avons œuvré chaque jour pour permettre à chacun de comprendre que sa mission première est avant tout éducative, comme lors de notre action menée avec la ville et les clubs de Vaulx-en-velin.

Nous avons travaillé avec des milliers de jeunes, comme tous ceux touchés sur notre antenne de Montpellier, pour leur faire prendre conscience, à travers leur passion du ballon rond, qu’ils sont les citoyens et responsables de demain. « Grâce à Foot Citoyen, je sais ce que je vaux » nous avait dit un jeune à la fin de ce stage réalisé à Marseille.

De nombreuses personnes ont adhéré à nos idées, près de 40 000 via nos magazines, et beaucoup plus via nos actions.

À vous tous, nous disons merci.

Ce que nous avons vu sur les terrains de football, au cours de ces 15 années, n’a pas toujours été des plus réjouissants : violences, physiques et verbales, championnite destructrice et déstructurante, autoritarisme plus qu’autorité, exigence extrême, quête lucrative plus que ludique…

Nous avons vu beaucoup (trop) de jeunes de moins de 13 ans pleurer sur un terrain, sortir tête baissée, triste, loin, si loin du plaisir et du bonheur qu’il était venu chercher, par la faute d’objectifs si peu éducatifs.

Nous avons vu et, au fil du temps, nous avons construit une méthode, efficace pour tenter d’endiguer ce fléau.

Depuis dix ans, des éducateurs et entraîneurs ont pu bénéficier de nos messages et formations, avancer et penser le football autrement, comme un formidable outil d’éducation et de plaisir qu’il devrait être, surtout chez les plus jeunes.

Dans ce domaine, jamais un travail aussi profond que celui réalisé par Foot Citoyen n’avait été entrepris.

Aujourd’hui, nous nous devons de remercier les partenaires qui ont cru en nous : Arsène Wenger, président d’honneur, Loulou Nicollin et le MHSC, Frédéric Thiriez et la LFP, Jean-François Rial et Voyageurs du Monde, les gens du Ministère de la Justice, et notamment de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, qui auront vu tout le potentiel éducatif de notre action.

Un grand merci également à tous nos sympathisants, soutiens financiers mais pas seulement : leurs messages d’encouragement, d’engagement et de remerciements nous ont poussés à mener nos actions et y croire.

Grâce à eux, nous avons compris que nous étions dans le vrai, que notre action avait un sens.

Vous nous avez touchés et été notre carburant pour avancer et faire vivre notre association.

Aujourd’hui, nous arrêtons donc, mais le combat continue, et tous les membres de Foot Citoyen seront les premiers à entreprendre, militer et s’engager sur ce chemin d’un demain meilleur.

Didier Roustan, Frédéric Hamelin, Pascal Stefani et Mohamed Berrag